Predire la
Beaute

Securite
& efficacite

Centre
Evaluation

Un reseau
Mondial

De multiples partenariats scientifiques dans le monde entier

Beauté infinie

Une beauté infinie

Prédire la beauté

Prédire pour innover

Anti-age

LR2412, la naissance d’une molécule anti-âge

Filtres solaires

A la découverte du Mexoryl SX et d’une nouvelle génération de filtres solaires

Vision innovation

Le Centre Mondial d'Evaluation Prédictive préfigure une nouvelle vision de
l’innovation

Développement

L’Oréal développe l’évaluation prédictive en Asie

Tissus reconstruits

Produire des tissus humains reconstruits pour les tests de sécurité et d’efficacité

Des modèles fiables

Des modèles reproductibles pour des tests fiables

Les tissus de demain

Les modèles de tissus reconstruits de demain

Le modèle "éponge"

Le modèle "éponge", un outil pour fabriquer une peau élastique proche de la peau humaine

High tech

Des technologies high tech au service de l’évaluation scientifique

La 3D

Sélectionner efficacement des molécules en 3D sur ordinateur

Imagerie

Tester les effets d’un ingrédient grâce à l’imagerie

Haut débit

Cribler des molécules à haut débit

Les Omiques

Evaluer l’impact d’une molécule grâce aux "omiques"

Environnement

Evaluer l'impact d'une formule sur l'environnement

Partenariats

De multiples partenariats scientifiques dans le monde entier

Un rôle pionnier

L’Oréal a joué un rôle pionnier dans le développement des méthodes alternatives aux
tests sur animaux

Chine

En Chine, formation des chercheurs et sensibilisation des autorités aux méthodes alternatives

Validation

Le long parcours de la validation

Pistes de travail

Les pistes de travail de recherche explorées au travers des collaborations


Pour faire avancer l’évaluation prédictive, L’Oréal a établi de multiples partenariats scientifiques dans le monde entier. Les travaux qui en découlent donnent lieu à des publications régulières lors de congrès. En mars 2013, lors du congrès mondial sur la toxicologie organisé par la Society of Technology (SOT) de San Francisco, L’Oréal a ainsi publié une vingtaine de contributions. Beaucoup de ces partenariats concernent une meilleure évaluation de sécurité des ingrédients et des produits cosmétiques. Pour José Cotovio, Directeur du Département R&I des Modèles et Méthodes Prédictifs, "cette démarche correspond à la fois à la volonté de L’Oréal de contribuer au progrès scientifique tout en lui permettant de préserver son avance".

Ces partenariats sont reconnus par la communauté scientifique. En août 2011, lors du WC8, le congrès de Montréal sur les méthodes alternatives à l’usage des animaux dans les sciences de la vie, les travaux de recherche de L’Oréal et de l’entreprise américaine Ceetox sur la modélisation de la toxicologie systémique, ont reçu le prix de la meilleure communication en recherche fondamentale.

Les pistes de travail de recherche explorées au travers des collaborations

Pour concevoir une molécule à l’ordinateur en étant capable de prédire très en amont son profil toxicologique et son potentiel d’efficacité biologique chez l’homme, L’Oréal a tissé un réseau mondial de collaborations dans plusieurs domaines.

  • 2009-2012
    Ohio State University (USA) : Evaluation prédictive en matière d’irritation de la peau à partir d’outils in vitro et in silico.
  • 2011
    Partenariat avec le Laboratoire de Mathématique Chimique de Bourgas en Bulgarie. Poster publié en 2011 sur la détection de substances chimiques phototoxiques, c'est-à-dire rendant la peau hypersensible aux rayons ultraviolets, et sur le développement d’une approche intégrée de toxicologie systémique, prenant en compte l’ensemble du métabolisme.
  • 2011
    Partenariat avec l’entreprise américaine Ceetox, spécialisée dans la production de modèles in vitro de prédiction de la toxicité, pour développer une approche de tests intégrée de la sensibilisation de la peau et la toxicité systémique