Predire la
Beaute

Securite
& efficacite

Centre
Evaluation

Un reseau
Mondial

Sélectionner efficacement des molécules en 3D sur ordinateur

Beauté infinie

Une beauté infinie

Prédire la beauté

Prédire pour innover

Anti-age

LR2412, la naissance d’une molécule anti-âge

Filtres solaires

A la découverte du Mexoryl SX et d’une nouvelle génération de filtres solaires

Vision innovation

Le Centre Mondial d'Evaluation Prédictive préfigure une nouvelle vision de
l’innovation

Développement

L’Oréal développe l’évaluation prédictive en Asie

Tissus reconstruits

Produire des tissus humains reconstruits pour les tests de sécurité et d’efficacité

Des modèles fiables

Des modèles reproductibles pour des tests fiables

Les tissus de demain

Les modèles de tissus reconstruits de demain

Le modèle "éponge"

Le modèle "éponge", un outil pour fabriquer une peau élastique proche de la peau humaine

High tech

Des technologies high tech au service de l’évaluation scientifique

La 3D

Sélectionner efficacement des molécules en 3D sur ordinateur

Imagerie

Tester les effets d’un ingrédient grâce à l’imagerie

Haut débit

Cribler des molécules à haut débit

Les Omiques

Evaluer l’impact d’une molécule grâce aux "omiques"

Environnement

Evaluer l'impact d'une formule sur l'environnement

Partenariats

De multiples partenariats scientifiques dans le monde entier

Un rôle pionnier

L’Oréal a joué un rôle pionnier dans le développement des méthodes alternatives aux
tests sur animaux

Chine

En Chine, formation des chercheurs et sensibilisation des autorités aux méthodes alternatives

Validation

Le long parcours de la validation

Pistes de travail

Les pistes de travail de recherche explorées au travers des collaborations


Tout commence dans les laboratoires de chimie. C’est là que démarre le processus de sélection des molécules.

Dans le cas de la conception d’un filtre solaire par exemple, le chimiste dessine tout d’abord sur son ordinateur, à l’aide de logiciels spécifiques, plusieurs centaines de milliers de structures moléculaires en 2D, voire en 3D (leur configuration en 3D permet en effet d’affiner les prédictions sur leur efficacité ou leur toxicité par exemple).

Par la suite, les modèles numériques, élaborés grâce aux informations sur les propriétés de milliers d'ingrédients accumulées par L’Oréal et aux résultats de contributions scientifiques extérieures, sont appliqués à chacune de ces molécules virtuelles pour prédire plusieurs dizaines de leurs propriétés dans les domaines de l’efficacité et de la sécurité.

"Nous allons chercher les molécules efficaces face à une cible", indique Alexandre CAVEZZA, chimiste du laboratoire Ingrédients de Performance à Aulnay-sous-Bois.

Ayant en main ce catalogue de milliers de molécules virtuelles avec leurs propriétés, les chercheurs peuvent alors sélectionner les molécules potentiellement intéressantes sur une série de critères liés à l’efficacité. Par exemple, dans le cas des filtres solaires : une molécule qui ne se dégrade pas à la chaleur, qui soit soluble dans l'eau ou l’huile, qui soit biodégradable.

Les molécules virtuelles présélectionnées pour leur efficacité passent ensuite les filtres amont de toxicité. "A partir de la structure d’une molécule, il est possible d’anticiper des effets adverses, comme l'irritation cutanée, la sensibilisation cutanée ou le caractère génotoxique de la molécule", précise Stéphanie Ringeissen, responsable de l'équipe Modélisation. Pour y parvenir, "nous développons des modèles de modélisation moléculaire et créons des modèles experts, spécifiques à nos molécules cosmétiques, construits sur la base des données expérimentales et des connaissances disponibles – en interne et en externe – sur les mécanismes d’action des molécules dites toxiques".

Les molécules retenues sont ensuite synthétisées, et évaluées dans des batteries de tests in vitro, afin de confirmer leur potentiel, et de compléter l’exploration de leurs propriétés, en formule notamment.

Grâce à ce travail de conception assistée par ordinateur, une multitude de pistes peuvent être étudiées pour une plus grande pertinence dans le choix final, et une accélération du processus d’innovation.