Predire la
Beaute

Securite
& efficacite

Centre
Evaluation

Un reseau
Mondial

Le modèle "éponge", un outil pour fabriquer une peau élastique proche de la peau humaine

Beauté infinie

Une beauté infinie

Prédire la beauté

Prédire pour innover

Anti-age

LR2412, la naissance d’une molécule anti-âge

Filtres solaires

A la découverte du Mexoryl SX et d’une nouvelle génération de filtres solaires

Vision innovation

Le Centre Mondial d'Evaluation Prédictive préfigure une nouvelle vision de
l’innovation

Développement

L’Oréal développe l’évaluation prédictive en Asie

Tissus reconstruits

Produire des tissus humains reconstruits pour les tests de sécurité et d’efficacité

Des modèles fiables

Des modèles reproductibles pour des tests fiables

Les tissus de demain

Les modèles de tissus reconstruits de demain

Le modèle "éponge"

Le modèle "éponge", un outil pour fabriquer une peau élastique proche de la peau humaine

High tech

Des technologies high tech au service de l’évaluation scientifique

La 3D

Sélectionner efficacement des molécules en 3D sur ordinateur

Imagerie

Tester les effets d’un ingrédient grâce à l’imagerie

Haut débit

Cribler des molécules à haut débit

Les Omiques

Evaluer l’impact d’une molécule grâce aux "omiques"

Environnement

Evaluer l'impact d'une formule sur l'environnement

Partenariats

De multiples partenariats scientifiques dans le monde entier

Un rôle pionnier

L’Oréal a joué un rôle pionnier dans le développement des méthodes alternatives aux
tests sur animaux

Chine

En Chine, formation des chercheurs et sensibilisation des autorités aux méthodes alternatives

Validation

Le long parcours de la validation

Pistes de travail

Les pistes de travail de recherche explorées au travers des collaborations


L’Oréal a mis un point un modèle de peau reconstruite baptisé "modèle éponge". Créé à partir de cellules déposées sur une éponge de collagène, ce modèle est utilisé au sein du laboratoire où sont identifiées de nouvelles cibles permettant à terme, par exemple, la mise au point d'ingrédients destinés à lutter contre le vieillissement cutané.

Sur la structure en trois dimensions de ce "modèle éponge", des cellules de peau vont pouvoir synthétiser les molécules nécessaires à la construction de l’équivalent du derme (couche profonde de la peau). Cette technologie permet d'obtenir un tissu complexe dont l'élasticité est proche de celle de la peau humaine.

Le modèle "éponge" offre, par ailleurs, la possibilité d’acquérir une connaissance plus complète des propriétés des actifs étudiés, et ainsi d’améliorer les combinaisons d’actifs en vue de réaliser, finalement, un produit cosmétique plus performant. 10 000 unités du "modèle éponge" ont déjà été produites au Centre d’évaluation prédictive de L’Oréal à Gerland.

Grâce à cette technologie, il est possible d'obtenir un tissu complexe, dont les propriétés mécaniques sont proches de celle de la peau humaine. Ce modèle "éponge" recèle un énorme potentiel. Il permet d'obtenir une connaissance plus exhaustive des propriétés des actifs étudiés, et, en conséquence, d’améliorer leurs associations pour obtenir une efficacité maximale.

Au sein de la Recherche Avancée, les chercheurs de L'Oréal travaillent à l'élaboration de nouveaux modèles de peaux reconstruites, présentant des propriétés de plus en plus proches de celles de la peau humaine.

L'objectif est de créer des outils à vocation prédictive, permettant d’évaluer, en amont de l’élaboration des produits, la sécurité et l'efficacité des ingrédients entrant dans leur composition. Ces peaux reconstruites serviront également, à identifier de nouvelles cibles biologiques ainsi que de nouvelles molécules, comme des principes actifs pour lutter contre le vieillissement de la peau.

Grâce au dispositif de collaboration entre les différentes unités de recherche mis en place au sein du groupe L'Oréal, le transfert de savoir-faire permet de fabriquer ce type de modèle en les adaptant aux besoins spécifiques de chacun.

Les contraintes d'une production à l'échelle industrielle ont été intégrées tout au long du processus de développement du modèle éponge. 5000 unités ont déjà été produites (environ 1000 unités / an) et 5000 autres sont en cours de production dans le cadre du processus de validation du procédé d'industrialisation. A terme, le centre mondial d’évaluation prédictive sera à même de produire ces tissus "éponge" à grande échelle.