Predire la
Beaute

Securite
& efficacite

Centre
Evaluation

Un reseau
Mondial

Evaluer l’impact d’une molécule grâce aux "omiques"

Beauté infinie

Une beauté infinie

Prédire la beauté

Prédire pour innover

Anti-age

LR2412, la naissance d’une molécule anti-âge

Filtres solaires

A la découverte du Mexoryl SX et d’une nouvelle génération de filtres solaires

Vision innovation

Le Centre Mondial d'Evaluation Prédictive préfigure une nouvelle vision de
l’innovation

Développement

L’Oréal développe l’évaluation prédictive en Asie

Tissus reconstruits

Produire des tissus humains reconstruits pour les tests de sécurité et d’efficacité

Des modèles fiables

Des modèles reproductibles pour des tests fiables

Les tissus de demain

Les modèles de tissus reconstruits de demain

Le modèle "éponge"

Le modèle "éponge", un outil pour fabriquer une peau élastique proche de la peau humaine

High tech

Des technologies high tech au service de l’évaluation scientifique

La 3D

Sélectionner efficacement des molécules en 3D sur ordinateur

Imagerie

Tester les effets d’un ingrédient grâce à l’imagerie

Haut débit

Cribler des molécules à haut débit

Les Omiques

Evaluer l’impact d’une molécule grâce aux "omiques"

Environnement

Evaluer l'impact d'une formule sur l'environnement

Partenariats

De multiples partenariats scientifiques dans le monde entier

Un rôle pionnier

L’Oréal a joué un rôle pionnier dans le développement des méthodes alternatives aux
tests sur animaux

Chine

En Chine, formation des chercheurs et sensibilisation des autorités aux méthodes alternatives

Validation

Le long parcours de la validation

Pistes de travail

Les pistes de travail de recherche explorées au travers des collaborations


Nées du décodage du génome humain, les omiques sont un terme général pour décrire un large domaine scientifique et technologique qui consiste à décrypter les interactions biologiques entre les constituants de notre corps, nos gènes par exemple dans le cas de la "génomique", ou encore les protéines, éléments essentiels de l’activité de nos cellules, dans le cas de la "protéomique".

Les "omiques" ont considérablement modifié la recherche scientifique en biologie : elles permettent de générer des quantités énormes de données à des niveaux biologiques multiples. Leur analyse permet d’étudier et comprendre les mécanismes impliqués dans le fonctionnement des cellules de notre corps, et donc, de notre peau et de nos cheveux.

L’Oréal a détecté depuis plusieurs années le potentiel de ces technologies et a investi dans ce domaine. Les premiers travaux de L’Oréal ont porté sur l’expression des gènes des peaux jeunes et âgées et ont été utilisés pour la mise au point de produits anti-âge.

Pour mieux comprendre comment ces techniques sont utilisées pour évaluer des molécules et révéler leur éventuelle activité cosmétique, concentrons-nous par exemple sur la génomique. Cette discipline consiste en l’étude exhaustive de nos gènes, de leurs interactions et de leur fonctionnement.

Les chercheurs s’intéressent et observent la modulation de l’expression des gènes induite par la molécule donnée et en déduire un potentiel d’efficacité (le pouvoir d’hydratation d’une molécule par exemple).

C’est parce qu’il bénéficie d’un capital de connaissance sur la peau de plusieurs décennies, que le groupe L’Oréal est aujourd’hui en mesure de classer et d’analyser chaque acte d’expression de gènes, en fonction de cibles biologiques (anti-âge, dépigmentation, anti-sébum, etc.).