Predire la
Beaute

Securite
& efficacite

Centre
Evaluation

Un reseau
Mondial

Des technologies high tech au service de l’évaluation scientifique

Beauté infinie

Une beauté infinie

Prédire la beauté

Prédire pour innover

Anti-age

LR2412, la naissance d’une molécule anti-âge

Filtres solaires

A la découverte du Mexoryl SX et d’une nouvelle génération de filtres solaires

Vision innovation

Le Centre Mondial d'Evaluation Prédictive préfigure une nouvelle vision de
l’innovation

Développement

L’Oréal développe l’évaluation prédictive en Asie

Tissus reconstruits

Produire des tissus humains reconstruits pour les tests de sécurité et d’efficacité

Des modèles fiables

Des modèles reproductibles pour des tests fiables

Les tissus de demain

Les modèles de tissus reconstruits de demain

Le modèle "éponge"

Le modèle "éponge", un outil pour fabriquer une peau élastique proche de la peau humaine

High tech

Des technologies high tech au service de l’évaluation scientifique

La 3D

Sélectionner efficacement des molécules en 3D sur ordinateur

Imagerie

Tester les effets d’un ingrédient grâce à l’imagerie

Haut débit

Cribler des molécules à haut débit

Les Omiques

Evaluer l’impact d’une molécule grâce aux "omiques"

Environnement

Evaluer l'impact d'une formule sur l'environnement

Partenariats

De multiples partenariats scientifiques dans le monde entier

Un rôle pionnier

L’Oréal a joué un rôle pionnier dans le développement des méthodes alternatives aux
tests sur animaux

Chine

En Chine, formation des chercheurs et sensibilisation des autorités aux méthodes alternatives

Validation

Le long parcours de la validation

Pistes de travail

Les pistes de travail de recherche explorées au travers des collaborations


Observation par imagerie, sélection de molécules en 3D sur ordinateur, criblage à haut débit, tests sur l’expression des gènes de la peau...les laboratoires du groupe L’Oréal s’appuient aujourd’hui sur des technologies de pointe pour sélectionner, repérer ou évaluer une molécule. Conjugués à un capital de connaissances centenaire sur la biologie du cheveu et de la peau, ces tests de dernière génération sont des tremplins vers l’innovation et permettent de réaliser des produits plus sûrs et plus performants, tout en répondant plus vite aux attentes des consommateurs.

Identifier une molécule efficace contre le vieillissement cutané, détecter la molécule assurant une protection optimale contre les rayons du soleil…. au menu quotidien de ces laboratoires, ces questions évoquent le défi des quelques 3 000 chercheurs (chimistes, biologistes, toxicologues, …) de L’Oréal : dénicher la solution inattendue, débusquer la réponse à un problème ou créer une formule nouvelle capable de satisfaire les attentes des consommateurs. Une tâche d’autant plus délicate que le champ d’intervention de la cosmétique est vaste. Précurseurs des méthodes d'évaluation prédictive, les chercheurs réalisent leurs explorations en combinant leur expertise de la biologie et de la physique de la peau à un arsenal de technologies de pointe.

Objectifs : prédire l’efficacité, contrôler la sécurité

Modélisation moléculaire en sécurité/efficacité, criblage à haut débit, imagerie non invasive, omiques... l'arsenal des outils d’évaluation mis en œuvre dans le cadre du développement d’une molécule repose sur des technologies de pointe. Faisant appel aux mathématiques, à l'informatique, à la biologie ou à la chimie, ces outils d’évaluation effectuent de plus en plus de tests intégrés avant que leurs résultats n’entrent dans de gigantesques bases de données : la bibliothèque des connaissances scientifiques de L’Oréal.

Le développement de l'informatique et des modèles de modélisation moléculaire ont permis d’amorcer un changement profond dans les processus de recherche du groupe. "Il y a encore quelques années, le chercheur synthétisait d’abord plusieurs prototypes de molécules, puis testait leur efficacité in vitro. Les meilleurs prototypes passaient dans un deuxième temps dans les tests de sécurité amont" témoigne Alexandre Cavezza, chimiste du laboratoire Ingrédients de Performance à Aulnay-sous-Bois. "Ce processus peut durer des années avant d'aboutir au résultat souhaité". Aujourd'hui, grâce aux outils de l’évaluation prédictive, il est possible de prédire scientifiquement, très en amont, et sur des molécules virtuelles, les effets bénéfiques ou négatifs d’une molécule, sur l’être humain et l’environnement.

Désormais, "la sélection des meilleures molécules est réalisée avant les tests in vitro et nous ne synthétisons que celles ayant obtenu les meilleurs scores dans nos modèles in silico", souligne Alexandre CAVEZZA. Dans ce but, les chercheurs explorent les mécanismes biologiques des tissus humains au niveau cellulaire pour développer de nouveaux modèles d’efficacité. Des observations qui favorisent à la fois une plus grande pertinence dans le choix des ingrédients qui entrent dans la composition des produits et un gain de temps dans la conception des formules.